Citoyen des rues


SITUATION GENERALE
11 novembre 2011, 22:30
Filed under: Délégation CDR en Inde, Situation générale

Nation jeune et d’un formidable dynamisme, l’Inde a déjà à l’heure actuelle largement dépassé le milliard d’habitants.  En 2030, la population indienne surpassera même celle de la Chine.

UN GRAND PAYS EMERGENT

La moitié de la population a moins de vingt-cinq ans. C’est un pays très largement rural : 70% des Indiens habitent à la campagne.  Vaste République fédérale comprenant 25 Etats, l’Inde reconnaît plus d’une vingtaine de langues officielles, les deux langues véhiculaires dans  l’Administration  centrale étant l’anglais et le hindi (pratiqué dans tout le Nord du pays).

L’Inde a réalisé d’énormes progrès économiques depuis son accession à l’indépendance en 1947. Elle est aujourd’hui la quatrième puissance économique mondiale, après les Etats-Unis, l’Allemagne et le Japon. Riche en ressources naturelles, l’Inde est aussi le premier exportateur mondial de services d’aide à la programmation informatique et d’experts en programmation de logiciels. La majorité de sa population est éduquée. Sa puissance militaire, économique et démographique en fait un acteur écouté sur le plan international.

Cependant, environ un quart de la population est toujours trop pauvre et souffre de malnutrition. Le pays est confronté à de graves problèmes tels que la déforestation, l’érosion du sol, la pollution de l’air et de l’eau… Les grandes villes, à l’exception de New-Delhi, ville-phare, et, dans une moindre mesure, Kolkata (Calcutta), souffrent de l’absence d’une véritable politique urbaine. L’infrastructure et les services publics restent, d’une façon générale, négligés par les autorités.

ENFANCE EN DETRESSE A NEW DELHI :  SITUATION ET SOLUTIONS

A New-Delhi, on estime entre 100 000 et 500 000 le nombre d’enfants livrés à eux-mêmes, qui survivent comme ils le peuvent dans les rues, privés de famille ou en possédant une incapable de subvenir à leurs besoins. Les foyers gouvernementaux qui recueillent ces enfants sont souvent surpeuplés et négligents. Les enfants sont aussi souvent privés d’une éducation scolaire digne de ce nom. La pénurie d’enseignants (notamment d’enseignants suffisamment qualifiés), leur absentéisme et les classes bondées rendent les écoles d’Etat  peu efficaces.

D’où l’immense intérêt d’une initiative comme celle qu’a prise Pascal Fautrat, directeur d’un Foyer de garçons à New-Delhi, et bientôt d’un deuxième Foyer pour jeunes enfants. L’idée de Pascal, quand il a fondé son premier Foyer il y a trois ans, était d’offrir à des enfants déshérités une véritable maison à taille humaine (c’est pourquoi chaque Foyer n’est pas prévu pour accueillir plus de 20 enfants), dans laquelle les enfants puissent s’épanouir et donner le meilleur d’eux-mêmes. Une attention majeure est portée à leur éducation : Pascal souhaite les pousser au maximum dans leur scolarité afin qu’ils aient, au bout du compte, autant de chances que n’importe quel autre enfant né dans un milieu favorisé de faire de bonnes études et d’avoir plus tard une belle situation dans la société.


Publicités
Commentaires fermés sur SITUATION GENERALE