Citoyen des rues


Association CDR Togo
29 janvier 2012, 18:51
Filed under: Association CDR Togo

« Citoyen des Rues Togo» membre de la fédération  « Citoyen Des Rues International » est une association  à but non lucratif, qui a pour objectif la réinsertion des enfants des rues au Togo.

COMPOSITION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

  • Président : Komla Mewonawovo Yves-Matthieu AMEWU
  • Vice-président : Séna Komlavi ATTIOGBE
  • Secrétaire Général : Jacob Koffi KONDO
  • Trésorière : Clémentine Abra Akofa AVOSSE
  • Conseillère : Yélomè LOVENOU

RESPONSABILITES   OPERATIONNELLES

  • Séna Komlavi ATTIOGBE / Responsable de la planification
  • Yves-Matthieu AMEWU / Coordinateur des programmes nationaux
  • Espoir KODZO / Responsable communication
  • Mawupé DOGBE / Responsable des réseaux CDR Togo
  • Yélomè LOVENOU/ responsable des projets des mères veuves célibataires
  • Clémentine Abra Akofa AVOSSE / responsable des  projets scolaires
  • Guy-Eloi AMEWU / Doctorant. Responsable des actions étudiantes
  • Jacob Koffi KONDO/ Responsable des activités interculturelles
  • Victorine SEKOM/ responsable des centres d’accueil
  • Théophile MAWUNA / Responsable de l’organisation
  • Koami Major NOUAME / Responsable de la documentation
  • Akouvi KOSSI-KASSEGNE / Responsable du secrétariat et du rapportage
  • Naka EGBARE / Responsable de la visibilité du CDR
  • Kokou Darius ADISSIN / responsable des statistiques
  • Jaurès Jacques BADAMELI / Consultant. Responsable des affaires juridiques

Courriel : citoyendesrues.togo@gmail.com

Téléphone : (+228) 90 07 08 78 (mobile) / 26 64 63 28 (fixe)

Publicités


Situation générale
29 janvier 2012, 17:50
Filed under: Citoyen des rues Togo

Le phénomène des enfants des rues est diversement perçu par les acteurs au Togo. L’opinion publique et les pouvoirs publics togolais se font des  représentations caricaturales du phénomène des enfants de la rue.

.

.

Qu’il s’agisse du monde des adultes, professionnels ou non engagés dans l’émancipation sociale des exclus, des travailleurs sociaux de rue, éducateurs et/ou animateurs de rue, travailleurs de proximité, travailleurs en milieu ouvert, « detached workers » ou street workers, le phénomène des enfants des rues au Togo échappe jusque-là à une intelligibilité rigoureuse.

.

De façon générale, les enfants des rues sont appréhendés comme des enfants, des jeunes exclus, marginalisés, précarisés ou parias.

  CATEGORIES D’ENFANTS DES RUES

–          Les enfants des rues semi connectés à leurs familles : cas des portefaix dans les grandes villes du Togo, des petits débrouillards, des jeunes filles prostituées, des jeunes drogués, les enfants rebelles déserteurs et les bandes de jeunes chenapans.

–          100% des enfants des rues ignorent leurs parents, leurs familles et leurs histoire : cas tragique des enfants abandonnés.

–          Les enfants rejetés, exclus, excommuniés, victimes d’abus et violences ou marginalisés : cas des albinos, des enfants sorciers et des enfants maltraités.

–          Les enfants des rues par conformisme ou snobisme : enfants ou jeunes en exode mûs par le chétif désir de ramener au village des melis melos ou des gadgets perçus comme des signes de richesse et de confort matériel.

–          Les enfants des rues en quête de repères : cas des enfants des vidéos clubs, des jeux de cartes à sous, des casinos, des stations automobiles, etc.

  LES CAUSES DE LA SITUATION DE RUE

  • Les enfants délinquants : la délinquance juvénile prend dans les villes togolaises des proportions très inquiétantes. Drogue, vol et banditisme amène une minorité d’enfants togolais à fédérer avec les enfants des rues des villes.
  • La pauvreté ambiante : elle est l’une des causes prioritaire de la persistance du phénomène des enfants des rues au Togo. Les jeunes garçons et les jeunes filles déscolarisés quittent les campagnes à la recherche du bonheur en ville. Dans la précarité, la débrouillardise, la prostitution (pour les jeunes filles en exode), nos jeunes candidats à l’exode sont souvent contraints de devenir des « enfants dans la rue ».
  • L’échec scolaire : les échecs scolaires répétés de certains enfants joints à l’entêtement amènent certains parents à abandonner leurs enfants.
  • La négligence ou l’irresponsabilité des parents/ maltraitance : l’alcoolisme, l’avarice, le remariage de la mère ou du père, les parents invalides ou très pauvres sont également invoqués comme mobile de rupture totale de certains enfants des rues du Togo avec leur famille naturelle.
  • Le caractère asocial de certains enfants : l’incompatibilité d’humeur, des divergences de goût entre parents et certains enfants entraînent une séparation. De tels enfants attribuent à la rue leur paternité.
  • La mauvaise compagnie : les enfants des rues au Togo se constituent en de véritables sectes dotés de solides programmes de recrutement.
  • La grossesse précoce : elle génère des enfants issus de  couples des jeunes sans grand moyens financiers incapables de subvenir aux besoins de leurs enfants. La plupart d’enfants des rues du Togo traîne une telle histoire.
  • Les enfants hors mariage : ils restent souvent avec leurs mères et deviennent fréquemment des enfants des rues en l’absence d’une autorité parentale réelle.

♦ INFORMATIONS  GENERALES :

La population est estimée en 2009 à environ 6 millions d’habitants pour une densité de 95 hab/km².

Le Togo est l’un des plus petits États africains avec 56 785 km², s’étirant sur 600 km du nord au sud avec une largeur n’excédant pas 100 km

Le Togo tire son nom de Togodo (L´autre Rive) aujourd’hui Togoville situé dans la préfecture de Vo à 8 km de Wogba

Commentaires fermés sur Situation générale